Les réponses de Rémy LEBOISSETIER

Apprenons à connaître un peu mieux les membres d’ANIMA avec les questions suivantes. C’est au tour de Rémy Leboissetier… last but not least !

 

Quels sont tes films et disques de chevet, c’est-à-dire ceux sur lequel tu reviens fréquemment, sans que ce soit forcément culte ou ce que tu considères les meilleurs ?

The Residents (tous leurs albums jusqu’aux années 1990), Renaldo & the Loaf, Snakefinger, pas mal de rock, de blues, de jazz, de classique, et bon nombre de musiques dites « de traverse » ayant contribué à brouiller les genres : la liste serait trop longue…et Jimi Hendrix, bien entendu.

 

Quel est le film (et/ou la musique) qui définirait ton enfance ?

Cela ne pourrait s’envisager qu’a posteriori : vivant en milieu rural, sans cinéma proche, c’est l’arrivée de la télévision qui m’a permis, paradoxalement, de me faire connaître le cinéma, et un film (mais peut-être était-ce ce qu’on appelait à l’époque des « dramatiques ») dont je me souviens c’est Goupi-Mains rouges de Jacques Becker, parce que cet hurluberlu de Robert Le Vigan, dans le rôle-titre, m’avait fait très peur, perché dans un arbre… Sinon, mon enfance a surtout été bercée par les oiseaux, le caquètement des poules, le couinement des cochons et le meuglement des vaches.

 

Quel est le film (et/ou disque) que tu aurais aimé faire ?

Le voyage de Chihiro, de Hayao Miyazaki. Oblomov, de Mikhalkov… ou du même, Partition inachevée pour piano mécanique. Bref, pas mal de films russes, en tout cas…

 

Quel film/disque te donne envie d’être quelqu’un de meilleur ?

Meilleur ? En quel sens ? No comprendo.

 

Quel est le dernier livre que tu aies lu ?

Outch ! Il faut d’abord distinguer entre livres d’études, de consultation… Mes dernières lectures qui soient réellement de l’ordre d’une lecture suivie, intégrale : Le lapin mystique, de Lucien Suel, Les contes bleus du vin de Jean-Claude Pirotte… Et je suis sur le point de finir « La vengeance de la pelouse » de Richard Brautigan, qui est une relecture.

 

Et la dernière BD ?

Un livre offert : une adaptation de l’Amérique de Franz Kafka, par Daniel Casanave & Robert Cara. Cela remonte déjà à loin !

 

Un chef-d’œuvre que tu penses sous-estimé ?

Badlands, de Terrence Malik, sans doute, mais le terme de chef-d’œuvre m’ennuie et comme il m’ennuie, j’aurais tendance à écarter tout ce qui est considéré comme tel. Ce qui est assez ennuyeux, parfois. Je l’ai appris à mes dépens, avec les programmes scolaires.

 

Un chef-d’œuvre qui te paraît surestimé ?

Pas d’idée. Sinon, sans doute, au moins un film de Spielberg.

 

Un chef-d’œuvre qui te semble indépassable ?

L’aurore, de Murnau. Si toutefois l’un des critères d’un chef-d’œuvre est l’impossibilité de son dépassement…

 

Quelle est ta BO de film préférée ?

L’ensemble des musiques de Nino Rota pour Fellini, sans autre mûre réflexion.

 

Et ton clip préféré ?

Blow Wind Blow de Tom Waits, réalisé par Jean-Baptiste Mondino.

 

Quel film te tape sur les nerfs ?

L’Année dernière à Marienbad. Les films de Duras, en général. Ou de Robbe-Grillet. Et certains films de Godard ont aussi le don de me taper sur les nerfs ! Il y a probablement un parallèle avec le Nouveau roman, qui m’ennuie aussi, quasi intégralement.

 

Et quelle chanson t’énerve le plus ?

Je ne suis pas un héros, de Balavoine.

 

Quelles séries télévisées t’ont profondément marquées ?

Les Shadoks, petit. Twin Peaks, plus grand.

 

Quel est le film/morceau qui te réjouit le plus ?

Knocking on Heaven’s door, version Hendrix

 

Quel est le film qui te terrifie le plus ?

Tout film mettant en scène un acte de violence extrême et se voulant réaliste.

 

Quelle est pour toi la plus belle histoire d’amour (films, livres, disques confondus) ?

Aïe ! Il faudrait environ deux siècles au moins pour répondre à ça de manière satisfaisante. Alors, dans une autre vie !…

 

Quel livre aimerais-tu voir adapté en film ?

Le Cavalier suédois, de Leo Perutz.

 

Y-a-t-il un film ou un disque qui va sortir et que tu attends impatiemment ? 

Non, pas vraiment. J’essaie plutôt de récupérer des choses passées en danger de rupture, et toute chose en manque de disponibilité. Pour le présent, on a un peu plus de temps…

 

Quel est le film que tu prétends avoir vu lors de discussions ?

Stalker, que je n’ai toujours vu qu’en morceaux !

 

Quel film ou disque as-tu découvert avec enthousiasme récemment ?

Des œuvres pour piano de Charles-Valentin Alkan, pour la musique.

Au cinéma, je ne vois pas…

 

Peux-tu citer 5 films et 5 disques qui te surprennent encore aujourd’hui lorsque tu les écoutes ?

Sans doute. Mais je ne m’y risquerais pas, de crainte de commettre de terribles injustices par d’impardonnables omissions.

 

Un mot pour la fin ?

Une poire, pour la soif.

Défiler vers le haut