Les réponses d’Antoine CHOSSON

Apprenez à connaître un peu mieux les membres d’ANIMA avec les questions suivantes.

Le second à y passer : Antoine Chosson.

 

Quels sont tes films et disques de chevet, c’est-à-dire ceux sur lequel tu reviens fréquemment, sans que ce soit forcément culte ou ce que tu considères les meilleurs ?

Films : Mauvais Sang de Léos Carax (1986) et La Maman et la putain de Jean Eustache (1973). Disques : My Favorite Things (1960) et Olé! (1961) de John Coltrane !

 

Quel est le film (et/ou la musique) qui définirait ton enfance ?

Les Aventures du baron de Münchhausen de Terry Gilliam (1988) et Little Big Man d’Arthur Penn (1970) ! Bon, il se trouve que j’ai dû voir une bonne centaine de fois La Guerre des étoiles, mais ça ne résonne plus vraiment aujourd’hui en moi… Ce devait être une forme de compulsion…

 

Quel est le film (et/ou disque) que tu aurais aimé faire ?

La première moitié de Lost Highway de David Lynch (1997) ! Chef d’œuvre presque minimaliste à l’image, complexe et sophistiqué au son !

 

Quel film/disque te donne envie d’être quelqu’un de meilleur ?

Alors là, la colle ! Être quelqu’un de meilleur ? Hum. De manière générale, c’est le mouvement « d’aimer » qui me pousse à essayer d’être quelqu’un de meilleurs. Mais il y a plein de choses que je peux aimer… Des œuvres, ou bien des parties d’une œuvre. Ou des choses. Et aussi des êtres humains, ou des animaux. Et parfois même des parties d’êtres humains ou d’animaux !!

 

Quel est le dernier livre que tu aies lu ?

Je lis plusieurs livres en même temps… Le tout dernier que j’ai terminé, c’est Méditation de Sogyal Rinpoché. Tout petit livre que j’ai lu d’une traite. Je m’intéresse activement depuis quelques temps à la méditation dite ‘de pleine conscience’.  De toute façon, le principe de ‘conscience’ me passionne. Ce travail particulier du vivant, cette création de l’esprit, ce mécanisme inventé par notre corps, j’y vois un lien immense et fort avec ce que produit mécaniquement le travail de la machine CINEMA.

 

Et la dernière BD ?

LAP ! de Aurélia Aurita.

 

Un chef-d’œuvre que tu penses sous-estimé ?

Je n’ai pas vraiment de vision critique englobant l’histoire des arts…  Manque de ‘cultivation’, ou d’envie de juger, de hiérarchiser… Je n’ai pas cet engagement là ou bien je m’en désintéresse.

 

Un chef-d’œuvre qui te paraît surestimé ?

Ah si quand même, parce que je l’ai revu tout récemment et que je n’ai jamais rencontré quelqu’un qui ne me le qualifiait pas de chef-d’œuvre : Blade Runner de Ridley Scott (1982). Je n’aime pas trop, ça d’accord, mais je trouve ça esthétiquement lourd, peu subtil, pas très bien joué et pour tout dire ennuyeux. OK tout cela n’est pas une critique très subtile, mais je vous avais prévenu, je suis plus doué pour aimer. ADDENDUM : Je viens encore à l’instant d’en parler à mon ami Alexander, lui aussi adore. Bon, je vais le revoir, promis.

 

Un chef-d’œuvre qui te semble indépassable ?

2001, A Space Odyssey de Stanley Kubrick (1968).

 

Quelle est ta BO de film préférée ?

Lost Highway !

 

Et ton clip préféré ?

Il fut un temps où j’aimais regarder des clips. Ce n’est plus le cas aujourd’hui.

La plupart du temps, cela m’ennuie ou pire, me met mal à l’aise. Que me reste-t-il de l’époque où j’en regardais ? En réfléchissant, je me rends compte qu’il y a beaucoup de ceux de Michel Gondry.

 

Quel film te tape sur les nerfs ?

Le dernier en date : Be Kind, Rewind de Michel Gondry (2008), parce que j’ai été obligé de travailler dessus en cours avec des collégiens et que je n’avais rien à dire sur le fond. Je trouve ce film très mal construit, au propos complètement contradictoire avec sa forme et ses moyens.

 

Et quelle chanson t’énerve le plus ?

En ce moment : tout ce que fait Stromae, parce que c’est difficile d’y couper !

 

Quelles séries télévisées t’ont profondément marquées ?

Dans mon enfance : Punky Brewster

Pendant mes études : la première saison de Twin Peaks

Récemment : The Wire

 

Quel est le film/morceau qui te réjouit le plus ?

 

Quel est le film qui te terrifie le plus ?

Je dois dire que Rec de Jaume Balagueró et Paco Plaza (2007) a particulièrement bien marché sur moi !

 

Quelle est pour toi la plus belle histoire d’amour (films, livres, disques confondus) ?

Deux chansons qui se répondent, à deux périodes différentes de la vie de Bob Dylan : Sad-Eyed Lady of the Lowlands (Album Blonde On Blonde, 1966) et Sara (Album Desire, 1976).

Particulièrement la première des deux : comme vous le savez peut-être, l’album Blonde On Blonde a été enregistré en une seule session, et la plupart des chansons en une seule fois !

Or il se trouve que Sad-Eyed Lady… est la plus longue de l’album, elle occupe à elle seule une face entière du vinyle. Et, alors que Dylan a passé sa vie en concert à reprendre toutes ses chansons, il semble qu’il n’y ait aucune trace parmi les nombreux enregistrements live d’une reprise de celle-ci.

Autrement dit : peut-être que le moment enregistré ici, sur cet album, est tout simplement la dernière (et qui sait, peut-être même la première et unique ?) fois où Dylan la chante !

Et bien sûr, elle est magnifique. C’est mon côté romantique.

 

Quel livre aimerais-tu voir adapté en film ?

 

Y-a-t-il un film ou un disque qui va sortir et que tu attends impatiemment ? 

Adieu au langage, le film en 3D de Jean-Luc Godard.

 

Quel est le film que tu prétends avoir vu lors de discussions ?

 

Quel film ou disque as-tu découvert avec enthousiasme récemment ?

Disque : New History Warfare Vol.II de Colin Stetson

Film AU CINEMA : Twixt de Francis F. Coppola

 

Peux-tu citer 5 films et 5 disques qui te surprennent encore aujourd’hui lorsque tu les écoutes ?

 

Un mot pour la fin ?

La conscience : j’y reviendrai !

Défiler vers le haut