Hommage à Harry Smith

Harry Everett Smith est né en 1923 à Portland.
Harry Smith fût très certainement l’un des plus grands défricheurs de l’Art. Un des grands explorateurs des contrées de l’imaginaire. Un des artistes les plus importants du XXème siècle. Il est malheureusement un peu oublié.
Harry Smith était d’avant-garde. Autrement Harry Smith était devant… Très loin devant.

01

Harry Smith a dit : « Faîtes penser aux gens qu’ils pensent, et ils vous aimeront ; Faîtes-les penser et ils vous détesteront. »
Harry Smith rédigea à 15 ans un dictionnaire des dialectes indiens de sa région.
Harry Smith a fait de l’anthropologie et de la philosophie.
Harry Smith était théosophe, et étudiait consciencieusement la Kabbale, la Magie et l’Occultisme. « Le plus grand magicien vivant » a dit de lui le grand réalisateur Kenneth Anger.
Harry Smith fût un des pionniers de l’ethnomusicologie.
Harry Smith fumait de l’herbe et prenait aussi beaucoup d’autres choses.
Harry Smith était un peintre.

04

Harry Smith est considéré comme un des précurseurs du psychédélisme.
Harry Smith fût l’ami de Charlie Parker, Dizzy Gillespie et Thelonious Monk.
Harry Smith fût aussi l’ami de Ginsberg, de Corso et d’Orlovsky.
Harry Smith a durant toute sa vie détruit d’une main ce qu’il créait de l’autre. Les œuvres qui sont parvenues jusqu’à nous, films ou peintures, ne doivent leur survie qu’à l’intervention d’amis ou de collectionneurs.
Harry Smith a travaillé pendant 10 ans d’une manière obsessionnelle à « Mahagonny », film inspiré de l’Opéra de Kurt Weill et Bertolt Brecht, « Grandeur et décadence de la ville de Mahagonny ».
Harry Smith décrivait ce film comme une analyse mathématique de l’œuvre de Marcel Duchamp, « Le Grand Verre », une sorte d’exploration allégorique des besoins et désirs humains aux prises avec les rituels de la vie quotidienne à New York.
Harry Smith achève en 1957 ce qui est certainement son Grand Œuvre, film le plus important de sa carrière, un long métrage d’animation en noir et blanc nommé « Heaven + Earth Magic ». C’est Jonas Mekas qui lui donnera son titre en 1964.
Harry Smith le décrit ainsi : « La première partie décrit les maux de dents de l’héroïne du film, conséquence de la perte d’une très précieuse pastèque, son passage chez le dentiste et son transport vers le Paradis. S’en suit une présentation élaborée des paysages céleste, entre Israël et Montréal. La deuxième partie décrit le retour sur Terre en étant mangé par Max Müller le jour où Edouard VII a consacré les grands égouts de Londres. »

« Véritable sarabande sans une seconde de répit : cent fois peut-être, un marteau magique vient heurter des figurines (sarcophages, melons, chats, cuillères, squelettes, parapluies, etc.) et provoquer d’étranges redistributions (sur fond sonore de chiens qui hurlent à la mort). L’important n’est pas que le film mime un de ces  » voyages  » déclenchés par certaines drogues, avec montée et descente. L’important est ce qui gouverne l’œuvre entière de Smith : élan vital, dira-t-on si l’on est d’aventure bergsonien, pulsion sinon, ou éjaculation sans fin (au sens à la fois français et anglais du mot : orgasme et profération). L’important est ce lot d’images automatiques, pressées, aiguës comme les Trilles du Diable de Tartini, ce sabbat où un démon chinois donne la main à un bouc ou aux figures du Tarot. »
Dominique Noguez, L’Art Vivant N°56, 1975

« Heaven + Earth Magic, one of the greatest films of all times. »
John Zorn, notes du disque « Heretic » de Naked City, 1992

06

Harry Smith a réalisé des films qui sont une plongée dans les méandres des processus mentaux à l’œuvre dans la conscience et l’inconscient. Bien que nombre d’autres cinéastes emploient les mêmes techniques d’animation, peu atteignent la complexité de composition, de mouvement, et des intégrations caractérisant l’œuvre de Smith.
Harry Smith évoquait parfois ses films comme des exemples de synesthésie.
Harry Smith a dit : « Mes films sont fait par Dieu ; je ne suis que le médium. »
Harry Smith est l’auteur de « Anthology of American Folk Music », entièrement composée d’enregistrements sortis entre 1926 et 1932. Réparties en 3 volumes, les 84 pistes de l’anthologie ont eu un impact majeur dans la popularité qu’a connu la musique folk dans les années 50 et 60. Joan Baez et Bob Dylan reconnaissent ouvertement leur dette à Harry Smith et son anthologie.
Harry Smith a passé une partie de sa vie en compagnie de tribus amérindiennes, où il apprit la langue des signes des Kiowa. ce qui le porta à enregistrer et sortir les chants des rituels du Peyotl des Kiowa en 1973.
Harry Smith possédait la plus grande collection d’avions en papier du monde.
Harry Smith collectionnait aussi les textiles des Séminoles et les œufs de Pâques ukrainiens.
Harry Smith se considérait (à juste titre) comme une référence en matière de figures réalisées avec des cordes.

07

Harry Smith s’est vu attribuer en 1991 un Chairman’s Merit Award, lors de la cérémonie des Grammy Awards, pour sa contribution à la musique folk américaine. La récompense en main, il s’exclama « Je suis heureux de pouvoir affirmer que mes rêves sont devenus réalité. J’ai vu l’Amérique changer à travers la musique. »

08

Harry Smith avait un sourire malicieux de coquin cosmique.
Harry Smith était un résident permanent du Chelsea Hôtel à New York. C’est là qu’il est mort d’un arrêt cardiaque, en chantant dans les bas de Paola Igliori.
Harry Smith nous a quittés en le 27 novembre 1991. C’était il y a 23 ans.
Harry Smith n’a jamais rien cédé sur son désir. Avec obstination, son cinéma n’a cessé de poser une question qui n’a jamais été aussi pressante qu’aujourd’hui : Que serait un cinéma qui ne devrait strictement rien au réalisme ?
C’est peut-être trop demander… Mais qui répondra ?

« Consciemment ou non, le processus de découverte artistique, s’il demeure étranger à l’ensemble de ses ambitions métaphysiques, n’en est pas moins inféodé à la forme et aux moyens de progression même de la haute magie. Tout le reste est indigence, est platitude insupportable, révoltante : panneaux-réclames et bouts-rimés. »
André Breton, Arcane 17

Voir Heaven + Earth Magic

Défiler vers le haut