Refuges de Bastien Pelenc

Bastien Pelenc est un violoniste et claviériste qu’on a pu entendre aux côtés de Thomas Barrière dans le formidable duo Algecow (enfants terribles et turbulents des Residents et de Skeleton Crew), le Bruit du Sfumato (Clap) ou depuis plus de 10 ans dans le cirque Trottola. Il a traîné ses guêtres du côté de la musique improvisée auprès de Lionel Garcin et de la bande du Grand Chahut, avec Guigou Chenevier (Etron Fou Leloublan), lorgnant aussi vers le rock avec Filiamotsa & G.W. Sok (The Ex) et l’électroacoustique, ou encore en ciné-concert sur des films d’avant-garde auprès de Formitagspuk.
Amateur de détournements d’objets et de jouets musicaux, il a ainsi développé une très large palette qui se joue des classifications et des genres, allant de la musique minimaliste répétitive à la pop en passant par l’improvisation libre et la musique de cirque.
Refuges est son premier disque en solo. Seulement accompagné de son archet, de sa voix, et de quelques péripéties climatiques dans un lieu soigneusement choisi, il livre ici des improvisations-compositions qui sont des mises en mouvement et en tension, conscientes et inconscientes, de toutes ses influences conjuguées. Celles-ci se mêlent dans un enchevêtrement qui donne naissance à des paysages sonores fragiles et précieux, sculptés d’une main de maître par Greg Cosenza.
Un album magnifique, méditatif et onirique, tout en retenue et en intensité.

Défiler vers le haut