LECTURE PERFORMANCE – François Verret + Marc Sens

Cette saison, ANIMA propose plusieurs rencontres avec François Verret, artiste associé au Théâtre de Nîmes. Pour ce 2nd rendez-vous au ZO, il a décidé de faire appel à un vieux compagnon de route : Marc Sens.


Artiste complet ayant pour affinité la danse, François Verret ne cesse les expériences créatrices depuis sa première composition d’importance, Tabula Rasa, en 1980. Adepte du travail d’équipe et des échanges comme moteur du processus de création, il crée en 1998 la Compagnie FV. Dans cet esprit, il collabore avec tous types d’artistes : plasticiens, danseurs ou même éclairagistes, venant de différentes cultures. Le partage des connaissances et la confrontation des idées tissent une aventure nécessaire à l’âme de chaque pièce.

François Verret souhaite ouvrir les esprits avec son oeuvre parfois troublante bien que reconnue de tous. Les échanges avec les spectateurs sont pour lui une source d’inspiration, mais aussi la possibilité d’offrir un enseignement par la culture. Artiste associé au Théâtre de Nîmes de 2016 à 2018, François Verret poursuit son aventure dans la cité des Antonins pour une nouvelle saison riche de rencontres et de projets.

Créée en 1998, la compagnie FV est une association de loi 1901. Elle est conventionnée par la Direction régionale des affaires culturelles d’Ile-de-France-Ministère de la Culture et de la Communication dans le cadre du programme d’aide aux compagnies et ensembles artistiques à rayonnement national et international, ainsi que par la Région Ile-de-France au titre de la permanence artistique.


Une des rares choses que Marc Sens n’a pas improvisées, c’est sa naissance – 1964. Le reste procède du libre arbitre : il se jette dans la musique en 1993 et n’en ressort plus, ou alors les neurones fissurées, la guitare sens dessus dessous. Un rapport à l’instrument assez unique en son genre, basé sur la spontanéité, l’énergie, une forme de naïveté revendiquée comme telle. Il recherche des sons, des dissonances, réinvente le larsen, le riff assassin, sans jamais se répéter. Tous les coups sont permis : chaînes, archers, bâtons… Marc Sens utilise les objets, trafique, transforme, magnifie. Son premier concert solo a lieu aux Instants Chavirés (scène de musiques improvisées), en 1998 à Paris à Montreuil , avant d’enregistrer trois albums solo (« Greum » (autoproduit, 1999), « Faux ami » (Shambala Record, 2001) et « Distorted vision » (T-Rec record 2012) et un duo « Scrape » avec Cyril Bilbeaud (batteur de Sloy). Il rencontre Caspar Brotzmann et joue en première partie de Noir Désir, Shellac, tourne avec Rodolphe Burger, puis avec Yann Tiersen avec qui il enregistre trois albums. La rencontre avec Serge Teyssot‐Gay (Noir Désir) met le feu aux poudres. Ils enregistrent «Contre» avec l’écrivain Lydie Salvayre (Verticales), et fondent « Zone Libre » avec Cyril Bilbeaud, enregistrent un album fatalement explosif (2007), qu’ils tournent en France et à l’étranger. Il collabore avec l’écrivain Caryl Ferey sur Condor Live avec Manusound et Bertrand Cantat. En 2016 il fait la première partie de Marc Ribot «  Ceramic Dog » à la Sirène (La Rochelle). Marc Sens crée par ailleurs plusieurs musiques originales pour le cinéma (« Yamana », documentaire de Fabrice Marquat en 2008), le spectacle vivant (Bruno Geslin, La Zampa, François Verret, Cie Les Lucioles), la radio (France Culture, 2007), ou l’exposition « De Terres et de Chairs nous sommes » de Claude Faber.


++

Compagnie FV