PROJECTION – Guy Debord

Sur le passage de quelques personnes à travers une assez courte unité de temps

Un film de Guy Debord (Fra/Dan – 1959 – vf – 18 min)

Présenté par Vincent Capes

+ surprise


Ce film « anti-documentaire » raconte les aventures de Guy Debord et ses amis dans le Paris des années  50. Produit par le peintre Asger Jorn, il fait le bilan des expériences des internationales lettristes à l’orée de la création de l’internationale situationniste. La caméra alterne plans vagues et vues en extérieurs où l’évitement systématique de tout élément « digne d’intérêt » crée une sensation de malaise renforcée par des commentaires volontairement « ineptes ».


Œuvre rétrospective, réflexion sur l’incapacité du cinéma à saisir le temps et à le reproduire, Sur le passage… ne s’intéresse pas à la valeur documentaire de l’image, mais, par le biais du détournement (notion chère aux Situationnistes), déconcerte pour mieux poser la question d’un mode de vie privé de cohérence et d’importance. On trouve en germe dans ce film tout ce qui fera par la suite le cinéma de Guy Debord : la réflexion sur le passage du temps et une poésie empreinte de mélancolie qui se déploiera pleinement dans La Société du spectacle et In girum imus nocte et consumimur igni.
— Vincent Capes


Entrée libre

En partenariat avec Carré d’Art Bibliothèque dans le cadre du Mois du film documentaire

++

www.moisdudoc.com

bibliotheque.nimes.fr